"This must be the place" de Paolo Sorrentino

Publié le par les-critiques-de-yuyine

Un road movie un brin introspectif avec une rock star en mal de vivre jouée par un Sean Penn étonnant. Voilà comment qualifier ce film sorti le 24 août 2011 qui malgré certains aspects négatifs vaut le coup d'oeil.

 

Synopsis (by Allociné):

Cheyenne est une ancienne star du rock. A 50 ans, il a conservé un look gothique, et vit de ses rentes à Dublin. La mort de son père, avec lequel il avait coupé les ponts, le ramène à New York. Il décide de poursuivre, à travers l'Amérique, la vengeance qui hantait son père.

 

  http://static.lexpress.fr/assets/214/poster_109985.jpg

      Voici un film plutôt originalsur nos écrans de cinéma. Le mois d'août aura définitivement été plus qu'étonnant. Mais celui-ci est peut être trop insaisissable. Je m'explique. Le film débute par un enchaînements de situations qui nous révèlent en partie le personnage tourmenté et attachant qu'est Cheyenne (interprété par Sean Penn). Un look à la Robert Smith, un rire des plus singuliers, une grande fragilité, un humour décalé, de la souffrance. S'étant fait attendre un élément déclencheur arrive enfin, peut être un peu tard au goût de certains. J'avoue cependant avoir préféré la partie "sédentaire" du film. Le road movie qui suit est tellement déroutant que vous aurez l'impression d'être perdu. Pourtant on a envie de lire entre les lignes de ces images pour découvrir les véritables intentions et messages d'un scénario qui m'est apparu comme étant un peu décousu par instant. Malgré tout j'ai eu l'impression d'être dans le même état que Cheyenne. Avancer sans trop savoir où ça nous mène, savoir que "quelque chose ne tourne pas rond sans savoir quoi exactement mais quelque chose".

L'intrigue (la recherche du criminel nazi) est le fil conducteur mais on s'en éloigne dans de nombreuses scènes et l'on comprend alors que ce n'est pas seulement ça qui est recherché par notre rock star, c'est aussi en quelque sorte la paix avec ses peurs, avec sa culpabilité qui le ronge et le fait douter de lui. Même si celui-ci dit ne pas se chercher lui-même il finira par se trouver malgré tout. Et c'est cet aspect là du film qui me fait  l'aimer. De petits détails marqueront l'évolution du personnage au fil de son voyage et apportent au film, selon moi, beaucoup de crédit.

Même si l'histoire risque de vous rendre perplexe, ce film est à voir ne serait-ce que pour la performance immense de Sean Penn qui vous fera autant rire que pleurer. Touchant, émouvant, attachant, ce personnage complexe est brillamment interprété par un maître dans l'histoire du cinéma. Et rien que pour ça il faut y jeter un œil ou deux.

 

     En bref un film aussi étonnant que déroutant et touchant. Une histoire qui semble décousue mais qui je le pense est beaucoup plus construite qu'il n'y parait (il faudrait que je revoie le film pour m'en faire une idée précise). Et surtout un Sean Penn majestueux.

 

Bande-annonce:

 


 
 

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article