"Super 8" de J.J.Abrams

Publié le par les-critiques-de-yuyine

[ Finalement j'ai pas pu résister à regarder des films et écrire des critiques en cette fin d'année! :D ]

 

Dernière science-fiction hollywoodienne, sortie le 3 août 2011, "Super 8" a été encensé par la critique; J'ai donc eu envie de me faire mon propre avis à mon tour pendant les fêtes...

 

critique-film-super-8Synopsis (by Allociné):

Été 1979, une petite ville de l’Ohio. Alors qu'ils tournent un film en super 8, un groupe d’adolescents est témoin d'une spectaculaire catastrophe ferroviaire. Ils ne tardent pas à comprendre qu'il ne s'agit pas d'un accident. Peu après, des disparitions étonnantes et des événements inexplicables se produisent en ville, et la police tente de découvrir la vérité… Une vérité qu’aucun d’entre eux n’aurait pu imaginer.

 

      Bon... mais pas fantastique! Tout d'abord il faut savoir que les science-fictions qui sont des blockbusters hollywoodiens ne sont généralement pas trop à mon goût. Celui-ci n'échappe pas à la règle: ça se regarde très bien mais ça m'embarque pas plus que ça. Le problème avec les long-métrages à la sauce Spielberg ce sont les incohérences monstres qui pour moi sont difficilement oubliées par des effets spéciaux épatants. Ne me dites pas qu'il est normal qu'une voiture près des rails lors de la collision de train n'est pas un brin de poussière ou un bout de verre de brisé... Ce n'est qu'un exemple parmi beaucoup d'autres! Et les explosions, les scènes ahurissantes et toute la mise en scène ne masquent pas ces erreurs grossières suffisamment. Je regrette également le scénario un peu trop classique et amenant à des moments stéréotypés comme le discours moralisateur de l'enfant sur un fond de piano... trop vu, trop peu novateur, décevant!

Disons que J.J.Abrams ne fait pas de la bonne science-fiction, par contre il filme parfaitement bien l'enfance, l'innocence et l'émotion de l'amour du cinéma à travers le film amateur des adolescents au Super 8. Oui là vraiment c'est touchant, bien joué, bien filmé. Un atout majeur c'est le générique de fin qui nous offre le film maison des enfants! Super idée, super drôle et très bel hommage au cinéma Super 8 face à une science-fiction blindée en effets spéciaux et technologies. De même, les jeunes acteurs sont tous très bons! Elle Fanning (Alice) est décidément très douée! Cet aspect de "Super 8" est très intéressant et sauve le film selon moi. Il lui donne cet aspect proche d'"E.T" ou "Stand by me" qui enchantera les amoureux du genre et rend les critiques enjouées compréhensibles.

 

En bref, pour moi, l'aspect science-fiction n'apporte rien d'intéressant si ce n'est la qualité des effets spéciaux. En revanche, l'innocence enfantine et l'amour du cinéma amateur sont parfaitement contés et donnent à cette super production hollywoodienne marquée par l'investissement de Spielberg tout son intérêt.

 

Bande-annonce:

 


 

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article