Red Squirrel par Ecureuil Rouge, un livre brillant!

Publié le par les-critiques-de-yuyine

http://www.les-agents-litteraires.fr/wp-content/uploads/2011/05/Red-Squirrel-206x300.jpg

 

 

> Le livre : Red Squirrel d’Ecureuil Rouge, Société des écrivains, 68 pages, 9,90 €.

 

> Le pitch : Une mère et un frère avec qui les relations sont tendues et marquées par l’incompréhension, un père globe-trotter et protecteur qui a emmené les siens de la Floride à l’île Maurice… Tel est le cadre familial dans lequel a grandi Écureuil Rouge, jeune femme pas tout à fait comme les autres, et qui, dans ses pages, dit son passé et son quotidien, avec partout cette sensation d’être étrangère, un peu en décalage, pas totalement entendue.

 

>     Incroyable! Ce livre aussi petit soit-il (68 pages) m’a embarquée totalement ! Je n’arrivais plus à me détacher de ses pages une fois commencé. L’auteur, Ecureuil Rouge,  nous dévoile à travers des anecdotes diverses et chaotiques une vie teintée d’un sentiment profond de solitude, d’étrangeté, comme si dans tous les endroits où elle passait, elle n’y était jamais acceptée.  Les aspects de la maladie psychique ne sont pas approfondis, ce n’est pas là le but. Ils ne sont que le support et la conséquence des diverses histoires contées. Dès les premières pages, le côté fantaisiste vous saute à la gorge et vous fait partager la vision des choses de l’auteur, avec humour et détachement. « Mon amie est un adorable écureuil rose. Moi, je suis un écureuil rouge. Il y a des règles de survie pour un écureuil: éviter les chiens et ne pas tomber ».

Mais la force de ce livre ne vient pas uniquement de son humour. L’auteur parvient à nous expliquer son malaise dans une vie où elle se sent constamment étrangère. Au sein même de sa propre famille, sa place n’est pas établie. Un frère préféré par sa mère, laquelle semble la détester de manière absolue, un père absent ou sur-protecteur qui rend complexe l’intégration de sa fille auprès de ses camarades. Voilà à quoi ressemble la vie d’Ecureuil Rouge. Et elle nous invite à entrer dans son histoire, à entrer dans cette vie. Mais malgré ce sentiment de proximité, d’intimité, Red Squirrel reste toujours insaisissable « - Red Squirrel? – Oui ? Faut qu’je file. »


En bref, si vous êtes à la recherche d’une lecture intimiste, romancée et légèrement fantaisiste, ce livre est fait pour vous. Il est très difficile de classifier cet ouvrage. Certes l’auteur nous dévoile des extraits de sa vie, mais d’une façon romancée, parfois farfelue, parfois acide. Il s’agit ici d’un petit bijou de lecture pour les amateurs des atmosphères de huis clos, comme en conversation avec son auteur. Seront par contre déçus les passionnés de récits purement collés à la réalité des faits. Il s’agit de faire l’effort de suivre le cheminement d’Ecureuil Rouge dans sa folie… et de vous laisser embarquer dans sa vie. Pour ma part, le voyage ne m’a du tout déçu !

 

[Critique publiée au préalable sur le site http://www.les-agents-litteraires.fr/ ]

Publié dans Littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article